La vie de l'Athlète de Haut Niveau

Mener de front un parcours scolaire exemplaire et une carrière sportive accomplie est l’objectif que chaque collégien ou lycéen qui intègre la cité d’Excellence Sportive doit relever. Un défi exaltant qui impose une symbiose  parfaite, entre le temps consacré aux études et celui exigé pour accéder au haut niveau.

Depuis la création de la Cité Scolaire d’Excellence Sportive, les missions du Creps trouvent, en particulier, leur fondement et leur cohérence dans ce concept de “double projet”.

Afin d’accompagner au mieux nos sportifs, le CREPS édite tous les ans un livret d’accueil à destination des sportifs et de leurs parents.

I – L’organisation du « double projet »

Le principe de base est de proposer aux élèves un temps scolaire axé principalement sur les matinées et de libérer les après-midis pour l’entraînement. Ainsi, l’essentiel des cours se déroule le matin, de 8 heures à 13 heures. Exception faite des lycéens ; ceux qui sont en seconde ou première ont un après-midi de cours, et ceux qui ont intégré la Terminale ont deux après-midis de scolarité.


Afin de pouvoir respecter les programmes de l’Education Nationale, l’année scolaire commence plus tôt et se termine plus tard que dans la plupart des autres établissements. La rentrée 2014 -2015 est programmée dès le 25 Août 2014 et s’achèvera le 19 Juin 2015. Les temps scolaires sont également modulés en fonction des cycles d’entraînement.

Ainsi, pendant les 15 premiers jours de la rentrée, étant donné que les élèves n’ont pas repris l’entraînement, ils suivent une scolarité normale.

De même, à l’approche des examens importants, l’accent est de nouveau mis sur les études. Tous les élèves suivent des cours, à raison de 4 à 5 heures le matin et 2 heures l’après-midi.

Enfin, la période de Janvier à Juin sert à des réajustements, afin de définir des plannings respectant les volumes horaires prévus pour chaque matière enseignée ».

II - L’organisation des après-midis libres

Les après-midis sont organisés avec une alternance entre des temps en études et des temps d’entraînement. Pour les internes, deux créneaux en études sont proposés, en lien avec les horaires d’entraînement : de 14h 00 à 15 h 45 et de 16 h 15 à 18 h 00. Ainsi, un élève qui s’entraîne à partir de 16 h 00 est positionné sur le premier créneau et il peut effectuer ses devoirs, afin de se reposer au terme de son entraînement et ainsi mieux récupérer.

Pour les externes, si leur entraînement est planifié de 14 h à 16 h, ils sont ensuite libres de rentrer chez eux.

Les collégiens sont encadrés durant ce temps de travail par du personnel enseignant issus d’ « Affirmatic », une structure associative qui propose un accompagnement aux devoirs. Dans la même optique, les lycéens sont suivis par deux assistantes de vie scolaire, qui les épaulent en cas de difficultés.

III - La gestion  des absences liées aux compétitions se déroulant à l’étranger 

Lorsqu’un déplacement est programmé de longue date, les enseignants anticipent  les évaluations, permettant aux élèves de suivre une scolarité normale. Une remise à niveau leur est également proposée, à leur demande, en fonction des lacunes qu’ils identifiés.

De plus, ils ont la possibilité de consulter un cahier de texte électronique, sur internet. Il est régulièrement alimenté par les enseignants, qui y déposent leurs cours et les devoirs à faire. Ainsi, les élèves peuvent travailler à distance et ne pas prendre de retard dans les programmes. Ils peuvent également échanger par le net avec leurs professeurs. C’est un dispositif qui fonctionne bien et qui est voué à se développer.

IV - Le recrutement des personnels enseignants

La règle est de ne choisir que les enseignants qui acceptent les contraintes inhérentes à ce double projet. Ils doivent adhérer à un ruban pédagogique plus étalé dans le temps. D’ailleurs, ce sont les Inspecteurs Pédagogiques Régionaux qui proposent des candidats sur les postes à pourvoir.

V - Les  résultats scolaires des élèves de la Cité Scolaire d’Excellence Sportive au Brevet des collèges et au Baccalauréat.

Les résultats sont excellents : 98 % de réussite au Brevet des Collèges et 100 % de réussite au Baccalauréat en 2013. Les enseignants soulignent que le profil des élèves sportifs se traduit par une volonté plus déterminé que les non-pratiquants à réussir. Une détermination qui explique sans doute cette réussite exceptionnelle.

Néanmoins, les parents d’élèves doivent intégrer l’idée qu’un temps d’adaptation à cette nouvelle vie est nécessaire pour chacun des  jeunes qui rentre dans notre structure, entre sport et études.

V- La gestion des élèves en difficulté,

Dès que les notes chutent, un temps d’échange est programmé avec l’élève, en le recevant. Il s’agit de comprendre rapidement l’origine de cette dérive et d’y apporter des solutions. Concrètement, des cours de soutien sont proposés par l’ensemble du corps enseignant. Ils se déroulent de 13 h 30 à 14 h 30, le plus souvent en salle informatique. Ce dispositif est renforcé par un stage de soutien scolaire qui se tient pendant les vacances scolaires, à destination des 4ème  principalement.

VI – L’organisation du volet sportif

Le volet sportif du double projet est piloté par le Département du Haut Niveau. L’objectif est d’offrir aux jeunes sportifs intégrant un Pôle les meilleures conditions de leur épanouissement.

Au quotidien, l’équipe solutionne tous les problèmes de l’internat, entre les élèves turbulents qui perturbent l’étude jusqu’à la gestion de la restauration, afin de s’assurer de prestations en lien avec  la diététique sportive. Elle pilote également des instances de concertation comme le Conseil de la vie du sportif et du stagiaire dont l’objet est de faciliter les activités sportives et culturelles des jeunes du Creps.

Mais, au-delà de cette gestion logistique et administrative, l’objectif du Département est de proposer de nouvelles prestations, afin d’accompagner le travail des entraîneurs des Pôles, à l’image de la préparation physique.  Les jeunes des Pôles sont encadrés les lundis, mardis et mercredis de 6 à 7 h 00. Une nouvelle approche de l’entraînement qui découle d’un constat simple : les jeunes qui entrent au sein des Pôles n’ont pas tous une condition physique à la hauteur de leurs ambitions sportives.

En parallèle à ce service, le Département Haut Niveau développe des batteries de tests spécifiques permettant d’objectiver les qualités athlétiques des jeunes, en fonction des exigences de leur discipline.

L’unité de récupération fonctionne également : les convalescents  peuvent accéder à la piscine pour des séances de reprise foncière et de renforcement musculaire. Ainsi, ces jeunes peuvent retrouver plus rapidement leur niveau et ainsi réintégrer le collectif de leur discipline.

De plus, le lundi soir est un créneau spécifique pour les blessés, auxquels un encadrement médical, avec des kinés leur est proposé.

Enfin, le spa est à disposition de l’ensemble des Pôles, pour des séances de relaxation, après les séances les plus sollicitantes physiquement.

Les actualités du Haut Niveau au CREPS Antilles Guyane

  • 1