Les Missions du CREPS Antilles Guyane

Les activités conduites par le CREPS relèvent essentiellement de quatre secteurs :


• Le sport de haut niveau :
A ce jour, le CREPS accueille 232 sportifs inscrits dans 18 structures d’entraînement :
1 Pôle France Jeune (Escrime), 8 Pôles Espoirs et 9 Centres d’Entraînement Interrégionaux ou Régionaux. Environ 10 % des sportifs concernés sont originaires de la Martinique, de Guyane et des collectivités d’Outre-mer de Saint Barthélemy et de Saint-Martin.
Parmi ces sportifs, 180 sont scolarisés au sein d’une cité scolaire d’excellence sportive (CSES), structure unique en France, crée en 2010 et réunissant au CREPS, un collège  et un lycée placés sous l’autorité d’un proviseur.
Sur la période scolaire 2013/2014 et 2014/2015, la CSES du CREPS a enregistré un taux de réussite scolaire de 100 % (brevet des collèges et baccalauréat), démontrant ainsi la pertinence et l’efficacité du dispositif mis en place.

 

DSC 0092 2


formation professionnelle :

En 2015, le CREPS a formé 218 stagiaires dans le champ du sport et de l’animation, pour un total de 40 000 heures de formation dispensées par l’établissement.
Les principales formations conduites par le CREPS relèvent des disciplines du nautisme (découverte des métiers de la mer), de la plongée, de la moyenne montagne (accompagnateur), de la remise en forme (dans les salles de sport) et de l’animation à visée éducative et culturelle (loisir tout public).
En octobre 2014 le CREPS a mis en place un MBA spécialisé en management du sport en partenariat avec l’Ecole Supérieure de Gestion de Paris. Soutenu par un réseau local d’entreprises, il est reconduit en octobre 2016. Afin d’assurer un haut niveau de qualification des cadres sportifs, le CREPS, en partenariat avec le master of busines administration de l’Ecole Supérieure de Gestion de Paris (mbaESG-Paris) a décidé d’ouvrir ce cursus à la jeunesse des départements et  territoires d’Outre-mer qui a l’opportunité de se former aux côtés d’intervenants de très haut niveau.
mba formation

• La santé : trois objectifs
Un service médical intégré au Pôle Haut Niveau, met en œuvre la surveillance médicale réglementaire des sportifs de haut niveau en relation avec les Fédérations sportives conformément à la réglementation. Le service médical s’appuie sur une unité de récupération pilotée par des kinésithérapeutes, podologues, ostéopathes dans le cadre de la prévention des accidents traumatiques (préparation/récupération de l’entraînement et bilans de l’appareil locomoteur). Les prestations proposées visent la protection des sportifs des Fédérations (prévention des accidents liés à la pratique sportive de haute intensité).
Un Centre de Santé ouvert au public en janvier 2015. Il  assure des activités de soins en médecine et traumatologie du sport. Dans le même temps, il développe des actions de santé publique, de prévention, d’éducation pour la santé, d’éducation thérapeutique des patients et des actions sociales. Le Centre de Santé multiplie des partenariats avec les établissements médicaux, sociaux et sanitaires afin d’accroitre l’efficience de ses actions sanitaires de proximité.
Un programme Activités physiques, Santé, Bien-être s’adressant à tous. Ce dispositif, particulièrement destiné aux personnes atteintes de maladies chroniques, aux personnes qui souhaitent reprendre une activité physique ou soigner des pathologies, prend en compte l’individu dans sa globalité. La prise en charge est pluridisciplinaire afin d’aborder une thérapeutique adaptée. Un parcours de soins comprenant un bilan psychologique, TAPA (thérapeute en activités physiques adaptées) médical, diététique, est organisé pour permettre à chacun de bien définir les objectifs à atteindre.

SANTE

• Les relations internationales :

De part sa position dans la zone Caraïbe, le CREPS développe des actions bilatérales de coopération internationale avec Haïti. L’établissement est une des composantes de l’appui au « centre sport pour l’espoir d’Haïti » dans le cadre du programme initié par le CIO. Le rôle modeste du CREPS et d’être le réceptacle des différentes composantes de ce projet, jouant un rôle d’accompagnateur dans le dispositif. Les ministres français de la jeunesse et des sports qui ont pu visiter le CREPS ont tous exprimé le souhait de positionner l’établissement comme base avancée du savoir-faire français et antillais dans la Caraïbe. L’expertise du CREPS sur l’entraînement des sportifs, sur la surveillance médicale et le suivi médical à l’entraînement le positionne naturellement comme un centre d’accueil des sportifs de la Caraïbe.