Les actualités du Pôle Communication et évenements

Patrick MONTEL est un journaliste sportif travaillant pour France Télévisions.

Il a passé une semaine au CREPS DES ANTILLES ET DE LA GUYANE pour former les étudiants MBA management du sport, mais également pour s’entretenir avec les jeunes des pôles. 


Il a échangé avec les terminales en pôles sportifs de la cité scolaire du CREPS sur son expérience de journaliste. 

Dans le cadre de cette intervention, Il a bien voulu répondre à un interview 

Comment êtes-vous arrivé à embrasser la carrière de journaliste sportif ?
J’étais tout d’abord Enseignant professeur d’économie. J’ai toujours été passionné par le commentaire. Tout petit je coupais le son de la tv  pour faire vivre l’évènement avec ma fibre et mon enthousiasme.

Journaliste, commentateur reporter…. ? 

Je suis surtout un témoin du siècle. Je préfère commenter. J’aime également témoigner sur les rencontres que je suis amené à faire, montrer de l’empathie et de la bienveillance avec mes interlocuteurs.

Quel est votre plus beau souvenir de journaliste? 
J’ai épousé la carrière de Marie Jo PERREC. J’ai eu le privilège d’interpénétrer nos deux histoires. En effet, ma carrière a commencé en même temps que Marie Jo PERREC, je l'ai suivie et j'ai été témoin de toute sa carrière sportive. 

Des regrets ? 
Le temps passe trop vite et j’ai l’impression déjà d’être en bout de piste. Déjà la retraite comme horizon, après plus de trois décennies à faire vivre le sport sur le service public. J’ai déjà couvert 11 Jeux Olympiques, alternant ceux d’hiver et ceux d’été.

Quelles sont les qualités pour être journaliste sportif ?
La 1ère qualité est l’empathie. Il faut aimer les rencontres, marcher la tête haute et regarder son environnement.

Que pensez-vous des Jo 2024 à Paris ?
Je pense que ça peut être le meilleur comme le pire et qu’il faut militer pour que ce soit le meilleur

Que venez-vous transmettre aux jeunes sportifs et aux étudiants mba managers du sport ? 
Je viens leur transmettre ma passion et leur dire de ne jamais renoncer à leurs rêves.

Votre devise ?

Je ne perds jamais, car en cas d’échec, j’apprends.